jueves

Poésie Vénézuélienne du XXe Siècle - Diana Lichy


Diana Lichy
Poésie Vénézuélienne du XXe Siècle
Editions Patiño, traductions Nicole Priollaud et François Migeot,
Genève,2002, 428 p. (Edition bilingue).

Découvert par Christophe Colomb, battisé par Amérigo Vespucci, libéré par Simón Bolívar, chanté par tous : pays de douceur et de magnificence, terre touchée par la grâce..., le Venezuela tient une place à part dans l'histoire et la légende du continent sud-américain. Délaissé par les conquistadors, il a été rattrapé par la manne du pétrole et a connu des années de développement fulgurant. Cette modernité " à l'américaine " n'a pas empêché ses poètes d'entretenir une relation fusionnelle avec une nature exubérante, omniprésente. De la lumière tropicale de la mer des Caraïbes aux plaines dévorées de soleil des llanos et jusqu'aux profondeurs mystèrieuses de la forêt, les paysages imprègnent l'imaginaire vénézuélien, dans lequel se mëlent, entre autres,la mémoire lointain passé indigène, une sensibilité africaine empreinte de sensualité et la vivante tradition culturelle de l'Espagne.


Transmués par la vertu de la poésie, ces divers éléments donnent naissance, en une grande variété de formes, è une polyphonie d'une singulière richesse de thèmes et de tons, allant de l'evocation d'une nature mythique encore proche des origines, au témoignage de voix féminines attachantes et à une parole urbaine plus contemporaine, souvent préoccupée du quotidien et pénetrée par le doute et l'angoisse.

Dans ce panorama de tout un siècle, les poètes vénézuéliens nous disent leurs rêves, leurs élans, leurs colères, leur nostalgie, leur ferveur...

Publicar un comentario en la entrada
 
Elegant de BlogMundi